Le meilleur taux de financement

Comment obtenir le meilleur taux pour votre financement ?
Quelles sont les astuces à connaître, les règles à respecter pour emprunter dans les meilleures conditions ?

Comment obtenir un bon taux d'emprunt

Le montant du financement :

avoir un apport personnel permet d’obtenir un taux plus intéressant. En effet la banque prend moins de risque que pour un financement d'un montant plus important et est donc rassurée par un client qui semble avoir une capacité à épargner.
Votre apport peut être constitué de vos économies personnelles, d’un héritage, d’une aide familiale ou encore d’un « prêt aidé ».
Un apport intéressant pour une banque est d’environ 25% du prix d’acquisition.

La durée de financement :

il faut savoir que plus la durée d’un prêt est courte, meilleur est le taux, la banque prenant moins de risque de défaillance sur un financement à moins long terme. La durée du prêt dépend bien sûr du montant emprunté et de votre capacité de remboursement.
Il peut être parfois plus confortable de partir sur une durée plus longue pour avoir des mensualités moins lourdes, quitte à revoir la durée du financement avec votre banque en cours de remboursement.

L’endettement :

les banques en général ne prête pas au-delà de 30% d’endettement. Elles calculent le montant total de vos revenus (selon les banques elles prendront en compte ou non les allocations familiales, pensions alimentaires…) ainsi que le montant total de vos charges en y intégrant le nouveau prêt. Les charges ne doivent pas dépasser 30% de vos revenus avant impôt.

La gestion du compte :

la majorité des banques actuellement vous prêtent à la condition que vous domiciliez vos salaires (souvent Mr et Mme) chez elles. Vous obtiendrez de meilleures conditions si vous vous engagez à travailler avec elles pour la gestion de vos comptes, à savoir ouverture de livrets bancaires pour vous et vos enfants, souscription de cartes bancaires et d’abonnement de suivi de comptes…
Elles pourront également vous demander de prendre l’assurance de prêt chez elles pour améliorer les conditions de taux, voir même l’assurance habitation de votre nouvelle résidence.
C’est à vous de voir jusqu’à quel point vous souhaiter travailler avec cette banque….pour obtenir de meilleures conditions de taux.

Quel taux choisir ?

Le taux fixe :

Votre taux ne fluctue pas, il est connu à l’avance et les mensualités seront calculées pendant toute la durée du prêt sur ce même taux. C’est une spécificité française (peu de pays propose du taux fixe) et le plus utilisé.
C’est celui qui offre une grande visibilité : le taux, les mensualités et la durée du prêt sont connues dès le départ. En contre partie de cette visibilité, les taux proposés sont supérieurs au taux variables.

Le taux variable :

Il fluctue en fonction d’un indice qui doit être connu dès le départ. Un général, l’indice de référence est l’Euribor, soit le « prix » de l’argent dans la zone euro. Les établissements bancaires rajoutent à ce taux connu leur marge (qui différent selon la politique de l’établissement bancaire du moment)
La variation de l’Euribor, à la hausse ou à la baisse influera sur le taux de prêt accordé. La hausse du taux aura comme conséquence l’augmentation des mensualités de prêt ou de la durée du prêt.

Attention, en fonction du taux de référence et de la marge de la banque, le taux final pourra être bien supérieur à un taux fixe. Cette formule pourra coûter plus cher que la version taux fixe, notamment sur une durée de financement longue (davantage de risque d’évolution négative du taux de référence).

Taux variables capés :

L’évolution du taux de référence sera plafonnée à la hausse comme à la baisse.

Exemple : un taux variable de 4% capé à +2 signifiera que la variation du taux de référence ne pourra être supérieure à 2% : le taux ne pourra dépasser 6% et descendre en dessous de 2%

A retenir : un taux variable capé peut être intéressant dans un contexte où l’Euribor est faible. Même en prenant en compte une hausse possible, le taux peut être plus intéressant qu’un taux fixe.
Néanmoins, compte tenu de la prise de risque il est préférable d’utiliser un taux variable pour un prêt de courte durée.

Constructeurs régionaux
voir aussi

PTZ : ce qui change pour 2018

Il était annoncé que le PTZ allait changer. Qu'en est-il ?

Voir la fiche

Opération parrainage Maisons Phénix

Maisons Phénix : parrainez vos amis et recevez jusqu'à 2000 €

Voir la fiche

Permis de construire : quand doit-on faire appel à un architecte ?

Vous avez le projet de construire ou aménager votre maison ? Quand devez-vous faire appel à un ar

Voir la fiche

Décrivez votre projet

Simulez votre construction

Téléchargez le guide


Trouver le meilleur taux d’emprunt bancaire - Choisirmoncontructeur.com
Envoyer